l'aube épine

L'aube épine dans le pied
Le matin blême les yeux cernés
Rideaux tirés et courants d'air
J'avais dormi de travers

Le jour d'avant t'étais venue
Chercher tes habits, vider les armoires
T'avais même pris ta jupe fendue
Et le linge sale dans la baignoire
Avait disparu

La la la

Sur le balcon les plantes vertes
Et dans la boîte, une lettre
Quelques mots à rajouter
Quelques verbes à effacer

La la la

L'aube épine dans le pied
La douleur vive du rêve brisé
On se dit tant pis sans même savoir
Que bien des années plus tard
On se dira tant mieux

La la la

 

Texte & Musique : Christophe Piller